La Libre Pensée du Bas-Rhin
Abrogation du Concordat et du statut scolaire d’exception d’Alsace-Moselle.

Categories

Accueil > Défense de la République Une et Indivisible > 77 % des électeurs du Bas-Rhin (et 84 % des électeurs du Haut-Rhin) ont (...)

Communiqué de presse de la Fédération du Bas-Rhin de la Libre Pensée

10 avril 2013
Esther BAUER, Hervé GOURVITCH

77 % des électeurs du Bas-Rhin (et 84 % des électeurs du Haut-Rhin) ont manifesté leur attachement à la République ce 7 avril 2013

Gagnons maintenant l’extension des lois laïques à l’Alsace-Moselle !

Le 7 avril, les électeurs en Alsace, par le vote NON et/ou par l’abstention majoritaire, ont donné un coup d’arrêt à la volonté de démantèlement de la République qui était incarnée par la menace de disparition des départements et des communes.
Le 7 avril, les alsaciens, dans leur tradition historique, ont dit oui à l’égalité en droits des citoyens, aux droits sociaux, à la défense de la République Une et Indivisible.

C’est un vote historique qui contredit toutes les prévisions des tenants de l’ordre local, défenseurs du concordat bonapartiste qui n’a strictement rien à voir avec le droit social local dont le régime local d’assurance-maladie.

Le Concordat est un traité diplomatique d’un autre âge qui établit quatre cultes officiels dont les clergés sont appointés par l’impôt payé par tous les citoyens de métropole et d’outremer en infraction totale avec la loi de 1905 de Séparation des Églises et de l’État.

Il est temps d’en finir avec ce régime d’inspiration médiévale et à caractère impérial.

Il est temps d’aller de l’avant et de libérer les trois départements, les communes et les écoles publiques de l’Alsace et de la Moselle de la tutelle des clergés.

Il est temps de conquérir l’extension de la loi de 1905 à toute la République.

C’est pourquoi, le 4 mai prochain, La Fédération Nationale de la Libre Pensée organise un rassemblement Place Broglie à Strasbourg :

"Pour l’abrogation du Concordat de 1801 et du statut scolaire d’exception d’Alsace Moselle".

Participez nombreux !!!

Commentaires

Répondre à cet article